Nutrition-et-diététique.fr, le site de Sabrina Julien, Diététicienne Nutritionniste Libérale.

C’est quoi la restriction cognitive ?

Article du: 31 mai 2016

Catégorie(s): Divers

La restriction cognitive est l’intention de contrôler son alimentation dans le but de perdre du poids ou de le maintenir. Beaucoup la prône, la valorise… C’est bien de pouvoir se contrôler, non ? Et bien non, pas toujours ! Si une petite minorité y parvient sur le long terme, la majorité des mangeurs restreints craque, compulse. Ils finissent par manger plus que leurs besoins sans pouvoir se contrôler et en se sentant de plus en plus mal. L’intention de contrôle augmente le risque de compulsion, le risque de prendre du poids. C’est la raison pour laquelle nous la traitons. C’est contre-intuitif, j’en conviens, mais c’est scientifique !

Si vous voulez en savoir plus, je vous propose la revue de littérature que j’ai effectuée sur le sujet,

A bientôt



Nouveau: prise de rendez-vous sur internet

Article du:

Catégorie(s): Divers

Bonjour,

Désormais, vous pouvez directement prendre rendez-vous sur le site des pages jaunes depuis votre ordinateur, tablette ou téléphone.

A bientôt



Emission 100 % Mag sur M6

Article du: 6 octobre 2011

Catégorie(s): Divers

Vous avez peut-être vu le reportage de 100% Mag sur les régimes dans lequel Gérard Apfeldorfer et moi-même étions interviewés.

Oui, les régimes ne marchent pas. Nous le savions et le rapport de l’ANSES l’a confirmé encore une fois. Oui, les régimes peuvent faire plus de mal que de bien à moyen terme…

Mais le reportage ne dit pas (ou très peu) que, heureusement,  il existe des possibilités d’atteindre à nouveau son poids d’équilibre (ou set point) en travaillant sur les sensations alimentaires, la restriction cognitive et la gestion émotionnelle…

Bref, des solutions existent !

Sabrina JULIEN SWEERTS



GROSInfo n° 5 en ligne

Article du: 5 octobre 2011

Catégorie(s): Divers

Comme vous le savez, je suis la directrice de la rédaction de GROSInfo…

Le dernier est sorti !

Au programme du numéro 5 : de la théorie, de la réflexion et un brin d’humour …

N’hésitez pas à vous abonner, c’est gratuit !

Cliquer pour lire GROSInfo

Sabrina JULIEN SWEERTS



Le congrès du GROS sur les enfants et les adolescents

Article du: 4 octobre 2011

Catégorie(s): Divers

Cette année, deux journées entières de congrès sur la prise en charge des enfants et des adolescents.

Inutile de vous dire que le cabinet sera fermé les 3 et 4 novembre !

Au programme, que des intervenants excellents : Nathalie RIGAL, Vincent BOGGIO, Jean Michel LECERF, Didier PLEUX, Jean-Pierre CORBEAU, la célèbre Moria GOLAN … Et bien d’autres encore !

Deux jours pour faire le point, découvrir de nouvelles approches (Moria GOLAN) et continuer notre travail si important pour nos enfants !

Je vous tiendrai au courant …

Sabrina JULIEN SWEERTS



Les boissons light ?

Article du: 3 mars 2011

Catégorie(s): Divers

Bonjour,

La rédactrice de l’émission « Comment ça va bien » présentée par Stéphane Bern m’a demandé ce que je pensais des boissons light…

Avant quelques semaines, ma réponse était : les études démontrent qu’elles n’ont pas d’incidences sur le poids mais si vous les aimez, pourquoi pas ? Et j’ajoutais : aucune étude publié à ce jour ne prouve le côté néfaste de l’aspartame ni de ces boissons light même pour les femmes enceintes !

Mais, en janvier 2011, une étude danoise, sérieuse, est publiée. Elle montre un rapport de cause à effet entre la consommation de boissons light et le risque d’accouchement prématuré.

Aussi, mon conseil devient celui-ci: si vous êtes enceinte, modérez votre consommation de boissons light. Vous pouvez évidemment en boire à quelques occasions mais évitez le quotidien. C’est ce que l’on appelle le principe de précaution !

A bientôt,

Sabrina JULIEN SWEERTS



Aimez-vous en faim…

Article du: 30 novembre 2010

Catégorie(s): Actu Sabrina Julien, Conseils, Divers

Voici le début de mon nouvel article dans le SUB YU de novembre !

A bientôt,

Sabrina JULIEN SWEERTS

Bonjour,

Aimez-vous en faim… Le nom de cette rubrique «nutrition» est bien plus qu’un simple jeu de mot.

S’aimer… Je pourrais passer des mois sur cette question mais aujourd’hui je vais revenir sur … en faim.

Le discours alimentation santé nous pèse de plus en plus, vous le savez et je le répète sans cesse… Pour votre santé, ne mangez ni gras, ni sucré ni salé.

Facile à dire, moins facile à faire! Et, dans l’absolu, y-a-t-il de mauvais aliments? Y-a-t-il des aliments grossissants? Les études montrent le contraire et je reviendrai dessus le mois prochain.

Toujours est-il que ces aliments deviennent grossissants, néfastes, mauvais, à proscrire. Et la question qui me vient est: que se passe-t-il dans notre tête lorsque «malheureusement» nous mangeons un aliment stigmatisé gras, sucré, et salé? Que devient ce corps lorsqu’il ingère un aliment mauvais? Aimons-nous ce corps à ce moment précis? Que se passerait-il si la pression médiatique augmentait en même temps que la fréquence de prise de ces aliments? Pourrions-nous continuer à s’aimer, à se respecter?

Lire la suite



Rapport sur l’évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement

Article du: 25 novembre 2010

Catégorie(s): Divers

Bonjour,

Tout le monde en parle… Alors, voici quelques points clés repris dans ce rapport disponible sur le site de l’AFSSA.

« La principale conclusion de ce rapport est que la recherche de perte de poids par des mesures alimentaires ne peut être justifiée médicalement que par un excès pondéral effectif(1), et que cette démarche doit faire l’objet d’une prise en charge par des spécialistes – médecins nutritionnistes, diététiciens-, qui seront les plus à même de proposer le régime alimentaire correspondant le mieux aux caractéristiques de la personne. L’Anses rappelle en outre que rien ne peut remplacer, en terme de santé, une alimentation équilibrée, diversifiée, en veillant à ce que les apports énergétiques journaliers ne dépassent pas les besoins. Par ailleurs, pour réduire les risques de prise de poids, l’évolution des habitudes alimentaires doit être associée à une activité physique régulière.

La pratique de régimes à visée amaigrissante n’est pas un acte anodin. En effet, le risque d’apparition de conséquences néfastes plus ou moins graves sur la santé ne peut être, dans tous les cas, négligé.

Ce travail a permis de mettre en évidence, sur la base de la littérature scientifique, des risques cliniques, biologiques, comportementaux, ou psychologiques liés à la pratique des régimes amaigrissants.

La caractérisation de plusieurs exemples de régimes amaigrissants révèle qu’ils peuvent induire des déséquilibres nutritionnels et des inadéquations d’apports (insuffisance et excès), notamment en vitamines et en minéraux. Toutefois, les données de consommation utilisées dans le cadre de la caractérisation nutritionnelle des régimes ou phases de régime, notamment lorsque les quantités n’étaient pas précisées par l’auteur, ne reflètent pas les variabilités interindividuelles. Pour cette raison, notamment, il n’a pas été possible d’extraire des éléments permettant une hiérarchisation de ces régimes au regard des risques qui pourraient être liés à leur pratique.

De plus, l’analyse bibliographique souligne que la pratique de ces régimes peut avoir pour conséquences des perturbations somatiques, d’ordre osseux et musculaires notamment, ainsi que des perturbations psychologiques (notamment troubles du comportement alimentaire), ou encore des modifications profondes du métabolisme énergétique et de la régulation physiologique du comportement alimentaire. Ces dernières modifications sont souvent à l’origine du cercle vicieux d’une reprise de poids, éventuellement plus sévère, à plus ou moins long terme. Dans ce contexte, l’activité physique doit être considérée comme un critère essentiel de stabilisation du poids. En outre, d’autres risques spécifiques, liés à des situations physiologiques particulières, peuvent s’ajouter, notamment des perturbations de la croissance (fœtus, enfant, adolescent), un risque de dénutrition (en particulier chez les personnes âgées), ou des troubles hormonaux (sportifs) ».

En conclusion, les experts vous recommandent de consulter un professionnel pour tout projet d’amaigrissement, professionnel qui prendra en compte le côté nutritionnel mais aussi psychologique.

Bonne journée,

Sabrina JULIEN SWEERTS




A l’attention des praticiens!

Article du: 18 novembre 2010

Catégorie(s): Divers

Bonjour,

Si vous cherchez un livre qui explique la prise en charge « GROS », procurez-vous:  » Traiter l’obésité et le surpoids » aux Editions Odile Jacob sous la direction de Jean-Philippe ZERMATI, Gérard APFELDORFER et Bernard WAYSFELD.

Dans ce livre, les chercheurs et médecins les plus réputés ont réuni leurs compétences pour comprendre l’origine des dérèglements du poids et proposer des solutions. La recherche avance et les idées bougent du côté de la génétique, de la physiologie, de la nutrition, de la psychologie! A partir d’une théorie toute différente des causes de l’obésité, de nouvelles démarches thérapeutiques et préventives porteuses d’espoir, plus respectueuses de la diversité des personnalités, se dessinent. Il ne s’agit plus seulement de perdre des kilos, mais d’aider la personne en difficulté avec son poids et son comportement alimentaire à retrouver son unité psychique, physique et émotionnelle. Plus rien ne sera comme avant!

Bonne lecture,

Sabrina JULIEN SWEERTS



Dukan & Co

Article du: 17 novembre 2010

Catégorie(s): Conseils, Divers

Bonjour,

Le régime Dukan, hyperprotéiné, fonctionne! Oui, mais pour quelques mois seulement…Après, les kilos remontent, l’estime de soi baisse, les compulsions apparaissent… Le rêve s’arrête.

Ce régime est connu depuis plus de cinquante ans, alors vous imaginez bien que si ce régime était révolutionnaire, tous les nutritionnistes de la Terre le prescriraient. Si ce n’est pas le cas, c’est bien parce qu’il y a un hic et le hic, c’est le taux d’échec impressionnant sur 2 ans.

Evidemment le régime miracle fait rêver… Ceux qui le font sont aux anges, c’est génial, faites-le! Ils font des blogs, croient qu’enfin leur vie va changer. Mais ils sont encore dans le rêve… Ceux qui reprennent ont honte et n’en parlent plus, pensent qu’ils reprendront bientôt et qu’ils y arriveront cette fois, c’est certain. Mais cela n’arrive pas…

Dukan voit ou a vu ses patients dans la phase euphorique, dynamique et croit en ce qu’il fait. Moi, les nutritionnistes, nous revoyons les patients APRES dans la phase d’échec, quand ils n’en peuvent plus. Nos points de vue sont donc automatiquement opposés.

Tout cela pour dire clairement que NON, je ne vous prescrirai pas un régime Dukan, même sous la torture, pour une seule raison: « mon but est simple: que vous alliez mieux et que votre perte de poids soit durable »!

A bientôt,

Sabrina JULIEN SWEERTS



A propos de Sabrina Julien
Coordonnées du Cabinet
333 Boulevard Saint Denis
92 400 Courbevoie
Tel : 06 87 06 99 40
Le cabinet est à Courbevoie mais reste proche de La Défense, d' Asnières et du pont de Levallois.
Services aux professionnels
Le Blog : Les catégories
Le Blog : Les outils

Puis